Économie

Boucher : les infos-clés de ce métier demandé

Être boucher, c’est avant tout mettre son savoir-faire artisanal en matière de préparation et de vente de viande aux services des gourmands. Mais, quelles sont les autres missions qu’un boucher peut prendre en charge ?

Gérer les stocks de viandes et d’animaux

La viande n’arrive pas directement dans le commerce du boucher. Ce dernier doit passer à l’abattoir ou dans une halle pour sélectionner des animaux ou des morceaux de viande.

Lors de cette étape-clé de l’approvisionnement, le professionnel va marquer les viandes qui l’intéressent. Il négociera ensuite le prix de ces « matières premières », puis s’assurera de leur livraison sur son lieu de travail. Les viandes sont ensuite disposées dans une chambre froide ou un réfrigérateur spécial.

Désossage et pièçage

Les viandes qui arrivent dans le local du boucher doivent ensuite être préparées. Pour ce faire, le spécialiste de la viande doit enlever les os (désossage) des morceaux de viande avant de les découper en pièces.

Lors du pièçage, le boucher doit manipuler divers outils, dont le hachoir, la scie et les couteaux. La découpe des morceaux de viande peut aussi se faire en quartiers. Le boucher peut s’adonner à d’autres travaux durant cette phase dont la transformation de la viande en charcuterie et autres plats préparés.

Exposer les produits

Plus qu’un artisan, le boucher est aussi un véritable commerçant. Il doit donc valoriser chacune de ses marchandises en présentant chaque produit dans sa vitrine. Le boucher doit mentionner les informations-clés liées à la viande ainsi que son origine. Une fois les marchandises bien alignées dans la vitrine, il peut mettre les papilles de ses clients en émoi.

Conseiller les clients

Dans le cadre de la vente de ses viandes, le boucher doit aussi prodiguer des conseils à ses clients (la viande est un élément-clé de notre nutrition). Ces conseils concernent la manière de choisir la viande et de la cuisiner…dans les règles de l’art!

Un boucher doit toujours être en bon terme avec sa clientèle. Le but étant non seulement de vendre sa viande, mais aussi d’inciter les clients à revenir à nouveau (fidélisation).

Laisser un commentaire