Économie

Ces pays qui ont testé le revenu universel

revenu-universel

Encore appelé revenu de base ou d’existence, le revenu universel consiste à octroyer une somme d’argent fixe à des individus (salariés, chômeurs, entrepreneurs, retraité, enfants, étudiants, etc.) dans le but de leur assurer un minimum vital.

Cette rente vise à permettre aux bénéficiaires de subvenir à leurs besoins en termes de logement, de santé, d’alimentation, etc. Cependant, pour les pays qui l’ont testé, il y a matière à faire des progrès pour parvenir à un véritable modèle de société.

Aussi, pour mieux en appréhender le fonctionnement, est-il indispensable de prendre connaissance de ses principaux fondements.

Revenu universel : principe et fondements

Le concept est né de l’idée de pouvoir éradiquer la pauvreté dans un monde où les inégalités ont pris le pas sur les principes universels édités dans la charte des droits de l’homme. En effet, l’État est tenu de garantir aux citoyens la jouissance totale de tous leurs droits.

En matière de revenu universel, le principe est clair : il s’agit de mettre à la disposition des citoyens d’un pays, un revenu mensuel de sorte qu’ils parviennent à s’épanouir même en l’absence d’un travail rémunéré.

Cependant, les fondements d’un tel dispositif ne sont pas à rechercher dans la générosité des gouvernants, mais plutôt dans le droit inaliénable de chaque citoyen de vivre dans la dignité, quels que soient sa condition sociale, ses revenus ou son appartenance.

Ces fondements tiennent donc principalement de la hausse significative du taux de chômage et de la précarité des revenus perçus par la plupart des foyers.

Un modèle testé et pas toujours approuvé

Aux États-Unis, on peut donner l’exemple de l’Alaska Permanent Fund qui est un revenu (du pétrole et du gaz) versé annuellement par l’État américain à ses résidents, installés depuis plus de 5 ans.

Le Brésil aussi expérimente depuis 2008 une forme alternative de ce revenu. L’État verse aux familles en difficulté, une allocation conditionnée à la scolarisation des enfants.

La Finlande est le premier pays européen à tester ce type de revenu au niveau national. En effet, l’État finlandais a décidé d’expérimenter le modèle pendant deux ans sur un échantillon restreint de chômeurs (2000). Mais, il y a de grands risques que l’expérience ne soit pas renouvelée aux termes du délai (fin 2018).

En Allemagne, c’est seize (16) citoyens tirés au sort qui ont bénéficié pendant un an, d’un revenu de 1000 euros dans le cadre d’une expérience dénommée « crowdfunding ».

Laisser un commentaire