Économie

Simuler ses cotisations sociales n’est plus un casse-tête

jeunes entrepreneurs

Les micro entrepreneurs sont souvent confrontés aux redressements, aux erreurs de calcul des charges sociales et aux pénalités de retard. Entre la complexité des textes, des barèmes et des plafonds, il est facile de s’y perdre. Malgré les efforts des autorités légales pour simplifier les procédures, le RSI (Régime Social des Indépendants) est incompris par certains micro entrepreneurs. De plus en plus de sites internet présentent des stimulateurs en ligne pour le calcul et une meilleure prévision du montant de leurs charges sociales. Focus.

L’utilisation de stimulateur pour les cotisations sociales

Les micro entrepreneurs ont beaucoup de responsabilités lorsqu’il s’agit de calculer les impôts sur le revenu et les charges sociales. Certaines erreurs dues à une mauvaise gestion des cotisations sociales et les paiements en retard peuvent entraîner des sanctions sévères ou affecter la bonne marche de leurs activités. La faillite et la cessation d’activité dûes à un appel « rectificatif » d’importantes cotisations peuvent être désormais évitées, à condition d’avoir les bons outils à votre disposition.

Pour une meilleure compréhension et anticipation des principales cotisations sociales, vous pouvez utiliser en ligne le simulateur de charges sociales. Cet outil simple et facile à comprendre ne nécessite aucune expertise particulière. A la connexion sur le site, un formulaire apparaît. Vous devez cocher les cases correspondantes et entrer les informations utiles telles que le chiffre d’affaires et l’ensemble des charge en tous taxes comprises, les parts alloués qui déterminent le montant de l’impôt sur le revenu. La nature des activités doit être également mentionnée et une inscription des montants avec la TVA dans le simulateur. Une fois que tout est entré, ce calculateur gratuit va déterminer le montant des taxes sociales de chaque employé, que vous devez verser aux autorités légales.

Les particularités du régime micro entrepreneur

En tant que micro-entrepreneur, vous avez la possibilité de choisir l’option libératoire de l’impôt sur le revenu, en fonction de votre situation. Vous êtes ainsi exonéré d’impôt sur le revenu, calculé à partir du chiffre d’affaire abattu d’un pourcentage. Ce qui entraine une l’augmentation de votre cotisation. Il est important de savoir que le statut de micro entrepreneur permet d’être automatiquement en franchise de TVA. Dans ce cas, Il est proscrit de récupérer des taxes sur les ventes ou de collecter des taxes pour l’Etat. Pour mieux vous éclairer, vous pouvez consulter le guide du micro entrepreneur ou tout simplement faire appel à un comptable.

Laisser un commentaire