Santé & Bien-être

Magnétothérapie : comment ça marche?

Magnétothérapie

La magnétothérapie, ou thérapie par les aimants, consiste en l’application d’un champ magnétique, de basse ou haute fréquence, à des fins thérapeutiques. Cette technique est basée sur l’idée que notre corps forme un champ électromagnétique pouvant interagir avec un champ généré par des aimants. Ceci s’explique par le fait que le fer représente 4 % de notre volume de sang, et chaque ion ou atome contenu dans nos cellules produit des impulsions électriques.
À ce titre, quand un aimant est placé à proximité d’une partie douloureuse de notre organisme, il y attire du sang plus oxygéné. Et, puisque les aimants sont alcalins, ils neutralisent l’acidité dans le corps, causée par les dysfonctionnements à l’origine des maladies et douleurs. Également, le sang frais et oxygéné contribue aussi à éliminer toute l’acidité de l’organisme, ce qui aide à accélérer la guérison.
S’ils sont produits normalement dans la nature, les champs magnétiques utilisés à des fins thérapeutiques, eux, sont générés artificiellement pour des effets spécifiques. Les aimants utilisés en magnétothérapie avoisinent les 3500 gauss, pour ceux en céramique, et les 14 500 gauss, pour les plus puissants, en terre rare. Entre autres dispositifs qui les diffusent : les bracelets ou bijoux magnétiques pour les poignets, chevilles et genoux ; les chaussures aux semelles magnétiques ; les matelas avec des couvertures magnétiques ; les crèmes magnétiques ; les plâtres ; etc.

Des soins aux multiples effets

La magnétothérapie est indiquée pour le traitement de la douleur, de l’inflammation et de l’œdème. Des études cliniques ont montré qu’elle peut être utilisée pour le traitement de l’ostéoporose et la régénération des tissus superficiels, ainsi que de la soudure d’os fracturés. Aussi est-elle utilisée dans le cadre de l’orthopédie, la médecine sportive, la physiothérapie. Par ailleurs, ses effets thérapeutiques se prêtent à une utilisation exclusive ou en combinaison avec d’autres thérapies.

Laisser un commentaire