Maison & immobilier

Pourquoi l’assurance dommages ouvrage clos couvert est-elle importante ?

Si certains contrats sont optionnels, ce n’est pas le cas de l’assurance pour les dommages ouvrage clos couvert. Le propriétaire peut ainsi protéger sa future bâtisse même s’il n’a pas de connaissance poussée dans le domaine ou une maîtrise d'oeuvre complète. 

Une souscription indispensable pour votre construction

Pour la construction et la réalisation de certains travaux, il est nécessaire de souscrire un contrat. C’est le cas pour le contrat dommage ouvrage clos couvert qui offre une garantie de 10 ans. Vous devez vous tourner vers un spécialiste dans ce domaine, car il connaît parfaitement le marché, mais également tous les problèmes que vous pouvez rencontrer. Même sans une maîtrise d’oeuvre complète, la souscription est possible. 

Quels sont les domaines couverts par ce contrat ?

Plusieurs cas de figure sont possibles pour ces contrats, car vous avez d’un côté les constructions neuves et de l’autre les travaux pour la rénovation ou encore l’extension. Dans ce deuxième contexte, vous choisissez uniquement les lots qui doivent être couverts. Pour les bâtisses, le contrat prend en compte la maçonnerie, la charpente, les menuiseries extérieures ainsi que diverses missions réalisées par des artisans comme l’électricité, la plomberie, la plâterie… Il est judicieux de se renseigner avant la signature d’un tel contrat notamment pour savoir si vous possédez réellement toutes les données et si votre profil correspond parfaitement.

Un plafond est mis en place pour cette assurance 

L’assurance dommages ouvrage clos couvert est idéale pour toutes les constructions, mais le total des devis pour les travaux ne doivent pas dépasser 200 000 euros. La souscription est aussi très simple, car il suffit d’utiliser Internet. Une plateforme vous propose un formulaire et une prise en charge dans les 72 heures. Les conditions sont ainsi simplifiées et vous réalisez de réelles économies puisque les coûts sont les plus compétitifs du marché.

Laisser un commentaire