Économie

Comment utiliser des musiques sans enfreindre le droit d’auteur ?

Droits d'auteur

 

Pour réaliser ses vidéos ou ses podcasts sur les dernières actualités, on a parfois besoin d’un petit brin de musique pour habiller sa réalisation. Si vous n’avez pas les moyens de produire vous-même votre son ou d’embaucher un compositeur pour l’occasion, il vous reste toujours la possibilité de récupérer des musiques par le biais d’internet, à condition de ne pas enfreindre le droit d’auteur.

Le domaine public

Si une légende urbaine circule sur la possibilité d’utiliser en toute légalité trente secondes d’un morceau si ce n’est pas à des fins commerciales, ce n’est pas tout à fait exact. En réalité, il s’agit d’une astuce pour empêcher les logiciels de détecter la présence d’un morceau soumit aux droits d’auteur dans une vidéo en ligne. Ces fameux logiciels qui parfois vous donnent des avertissements sur You Tube ou Facebook. Le plus simple pour éviter de vous faire sanctionner est de vous tourner vers les musiques qui sont dans le domaine public.

Lorsqu’un auteur meurt, son droit se poursuit au bénéfice de ses ayants droits, autrement dit les héritiers pendant une période de 70 ans. Pour les œuvres de collaboration, la durée de protection se termine 70 ans après le décès du dernier auteur. À partir de cet instant, les œuvres tombent dans le domaine public, en soi l’État, et deviennent accessibles à tous et donc aucun problème pour les intégrer dans une création personnelle.

Avec un léger calcul, cette législation du droit français vous offre déjà un vaste choix de musique à utiliser dans vos créations. Il ne vous reste plus qu’à utiliser un logiciel de montage pour intégrer vos musiques. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, suivez ce tutoriel https://www.movavi.com/fr/support/how-to/how-to-cut-music.html pour vous apprendre à couper un morceau, assembler des fragments des fichiers différents et beaucoup plus. Ce logiciel est compatible avec tous les formats audio populaires : MP3, WMA, WAV et autres.

Les plates-formes de musique

Outre les œuvres tombées dans le domaine public, de nombreuses plates-formes web proposent des musiques gratuites sans copyright. Parmi elles, You Tube, propose une sélection de morceaux libres dans sa bibliothèque audio. Ils sont classés par genres, humeurs ou instruments et toutes les pistes de cette liste peuvent être téléchargées. Lors de leur utilisation, certaines sont accessibles sans aucune condition, d’autres doivent être crédités dans les informations relatives à votre vidéo.

Également, Facebook a lancé une bibliothèque de musique dont les utilisateurs du réseau social peuvent se servir sur les vidéos qu’ils mettent en ligne sur Facebook et Instagram. Pour proposer encore plus de morceaux. Le groupe s’est associé à Universal Music Group. Ce partenariat donne ainsi accès aux musiques célèbres produites par ce géant des labels, sans porter atteinte aux droits d’auteurs. Il s’agit d’un accord mondial pluriannuel sans précédent.

Dans un autre registre, si vous avez un petit budget à allouer aux musiques. Des plates-formes comme Soundwhich, mettent disposition des morceaux libres de droits, sous forme de stems, en d’autres termes, de pistes séparées. Libre à chacun ensuite d’en faire l’utilisation qu’il veut : soit utiliser le morceau dans son intégralité ou seulement les parties nécessaires.

Laisser un commentaire