Maison & immobilier

Peut-on faire les joints de carrelage en plusieurs fois ?

faire joint carrelage

Le carrelage est un revêtement de sol ou de mur très apprécié pour son esthétique et sa durabilité. Cependant, pour obtenir un résultat optimal, il est crucial de bien respecter les étapes de pose, notamment en ce qui concerne la réalisation des joints de carrelage. Une question que se posent souvent les bricoleurs, débutants ou expérimentés, est de savoir s’il est possible de faire les joints de carrelage en plusieurs fois. Nous aborderons dans cet article le temps de séchage, le délai de réalisation et les astuces pour réussir cette opération.

Les étapes préalables à la réalisation des joints de carrelage

La préparation du support et du mortier-colle

Avant de commencer la pose du carrelage et la réalisation des joints, il faut préparer le support sur lequel seront fixées les dalles. Celui-ci doit être propre, sec et exempt de défauts qui pourraient compromettre l’adhérence du mortar-colle et la régularité des joints.

De plus, il est essentiel de choisir un mortier-colle adapté au type de carrelage ainsi qu’à l’emplacement de la pose (sol ou mur, intérieur ou extérieur). Il existe différents types de mortiers-colles tels que la colle à prise normale ou rapide, la colle flexible, la colle haute performance… Un bon choix de mortier-colle garantira une meilleure tenue des joints et limitera les problèmes de fissuration ou de détachement.

La pose du carrelage et le temps d’attente avant de réaliser les joints

Lors de la pose des dalles, il est important de respecter un espacement régulier entre chaque pièce pour faciliter ensuite la réalisation des joints. Cet espacement peut être déterminé à l’aide de croisillons qui sont de petits accessoires en plastique que l’on insère entre chaque carreau.

Une fois la pose du carrelage terminée, il faut laisser au mortier-colle le temps de durcir avant de procéder aux joints. Ce temps de séchage varie en fonction de la présence d’eau dans la colle développant leur capacité adhésive et selon plusieurs autres facteurs tels que la température ambiante, l’humidité relative et l’épaisseur de la couche de mortier-colle. Généralement, un temps d’attente d’au moins 24 heures est recommandé avant de réaliser les joints.

Article en relation :  4 bonnes raisons de trouver rapidement un plombier à Beauchamp

Faire les joints de carrelage : étapes clés et temps de séchage

Préparation et application du jointoyeur

Pour réaliser les joints de carrelage, il est nécessaire de préparer un mélange spécifique appelé jointoiement. Celui-ci est composé de poudre spéciale et d’eau, dont la couleur doit correspondre à celle choisie pour les joints. Il est important de bien respecter les proportions indiquées par le fabricant sur l’emballage pour obtenir une consistance homogène et facile à travailler.

Une fois le mélange prêt, l’application du jointoiement se fait à l’aide d’une spatule en caoutchouc. Il faut remplir les espaces entre les carreaux de manière uniforme en veillant à ne pas déborder sur les surfaces du carrelage. La technique consiste à étaler le produit en diagonale par rapport aux joints pour éviter de retirer involontairement le jointoiement déjà posé dans les interstices.

Nettoyage des surplus de jointoiement

Après avoir réalisé tous les joints, il est nécessaire de nettoyer les surplus de jointoiement qui ont pu déborder sur les surfaces du carrelage. Pour ce faire, on utilise une éponge humidifiée et propre, en prenant soin de ne pas trop appuyer sur les joints fraîchement formés.

Le temps de séchage des joints de carrelage

Tout comme pour le mortier-colle, le temps de séchage des joints de carrelage dépend de plusieurs facteurs, tels que la température ambiante, l’humidité relative et l’épaisseur des joints.

  • Au niveau de la température : idéalement, il faudrait réaliser les joints de carrelage à une température comprise entre 18 et 20°C. Dans ces conditions, le temps de séchage serait de l’ordre de 24 heures. En revanche, si la température est inférieure à 10°C, le temps de séchage peut être rallongé à 48 heures, voire plus.
  • Au niveau de l’humidité : une hygrométrie trop élevée (supérieure à 80%) peut entraîner un retard dans le processus de séchage des joints. Il est donc conseillé de bien aérer la pièce pendant et après la réalisation des joints afin de favoriser leur durcissement.
  • Au niveau de l’épaisseur des joints : plus les joints sont larges et profonds, plus ils mettront de temps à sécher. En général, pour des joints de 5 mm d’épaisseur, il faut compter environ 24 heures de séchage.
Article en relation :  Bien choisir sa solution de chauffage

Faire ses joints de carrelage en plusieurs fois : conseils pratiques

Il est tout à fait possible de faire les joints de carrelage en plusieurs fois, notamment si l’on ne dispose pas du temps nécessaire pour achever cette opération en une seule session. Cependant, il est important de respecter certaines règles pour éviter que les joints déjà réalisés ne se détériorent lors de la reprise des travaux :

  1. Laisser sécher complètement les joints déjà réalisés avant de reprendre les autres : cela permettra d’éviter que ceux-ci ne s’affaissent ou ne se décollent lors de l’application du jointoiement sur les zones restantes;
  2. Faire en sorte que les nouveaux joints viennent « accrocher » aux anciens, de manière à assurer une continuité et une cohésion entre les différentes parties;
  3. Prendre soin de nettoyer les résidus et la poussière qui peuvent s’être accumulés sur les joints secs, afin d’assurer une bonne adhérence du jointoiement frais aux anciens joints.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.