Économie

Le micro learning, un pilier de l’organisation apprenante

organisation apprenante

Dans un environnement devenu ultra-concurrentiel, toute entreprise doit adopter une stratégie qui lui permette de maintenir sa place sur le marché. Si une partie d’entre elles a encore la chance d’occuper une niche sectorielle, les autres doivent redoubler d’inventivité afin d’y parvenir. Pour beaucoup, c’est le savoir-faire et la compétence qui peuvent faire la différence. Or, il s’agit là de préoccupations directement liées aux ressources humaines. L’enjeu des directions est donc d’avoir des personnes expérimentées et qualifiées.

La formation, la clé d’une gestion des ressources humaines maîtrisée

Bien que le recrutement initial soit important, puisque les qualités intrinsèques de la personne doivent correspondre à la culture de l’entreprise et à ses valeurs, la formation continue permet de faire fructifier ce potentiel initial. Ainsi, devenir une organisation apprenante est un moyen de s’adapter aux changements et à la demande.

Comment rendre son investissement pertinent?

La formation continue ne doit pas nuire à la productivité de l’entreprise, bien évidemment. Mais elle doit pourtant être suffisante afin de pouvoir mesurer un accroissement de la performance sur le court ou le moyen terme. L’organisation apprenante doit donc trouver le juste équilibre entre temps consacré à la formation et mise en œuvre des acquis au bénéfice de l’entreprise. Pour cela, le microlearning est parfaitement adapté.

micro-learning

Le microlearning ou comment apprendre beaucoup en peu de temps… et avec peu de moyens

Qu’est-ce que le microlearning ? Il s’agit d’un mode d’apprentissage totalement novateur, qui s’appuie sur les connaissances les plus récentes en matière cognitive et d’ingénierie de la formation. Il s’agit de séquences d’apprentissage s’inscrivant dans un laps de temps très court, de 30 secondes à 15 minutes. Effectivement, des études ont montré que la régularité d’un apprentissage court facilitait la mémorisation, en facilitant la concentration et en permettant à l’apprenant de revoir plusieurs fois la séquence. De plus, celles-ci utilisent l’ensemble des supports multimédias existants, afin de travailler avec le son, l’image et le texte et donc de recourir aux différentes formes d’intelligence. Il s’agit par exemple de quizz avec correction envoyés quotidiennement sur la boîte mail de l’apprenant ou bien encore d’une notification sur smartphone avec envoi d’un mot clé expliqué. Ainsi, la formation peut facilement s’insérer dans l’emploi du temps de l’employé voire être placée sur son temps personnel.

Article en relation :  Contre la hausse des taxes, une campagne pérenne pour acheter moins cher

Microlearning et apprentissage à distance, une équipe qui gagne

L’autre avantage du microlearning est son lien avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Celles-ci ont intégré notre quotidien, via internet et les applications disponibles sur smartphone. Or, ces séquences d’apprentissages sont faites pour être utilisées à distance et à n’importe quel moment de la journée ou de la semaine. L’entreprise peut l’inclure dans son knowledge management, afin de partager efficacement une connaissance qui doit être maîtrisée par tous. Facilement utilisables, ces données sont aussi facilement partageables. Une plateforme ou bien la partie réservée du site de l’entreprise peuvent être utilisées afin d’héberger ce type de contenu.

En quelques secondes et 4 idées clés, que retenir du microlearning: efficace, faible investissement, importante plus-value en matière de ressources humaines, simple à mettre en œuvre. Qu’attendez-vous pour vous y mettre?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.