Santé & Bien-être

Les douleurs articulaires augmentent-elles avec l’humidité et le vent ?

douleurs des articulations

Il s’agit d’un débat qui n’a pas fini de mobiliser les scientifiques. De nombreuses personnes souffrant d’arthrose, de fibromyalgie, de rhumatismes ou de lombalgie se plaignent de douleurs plus intenses en automne. Cela serait donc corrélé à l’augmentation du taux d’humidité et aux vents plus importants. Ce lien entre douleurs articulaires et météo est-il prouvé scientifiquement ?

La cause avancée : les variations de pression atmosphérique

Un grand nombre de personnes auraient donc mal aux articulations de façon plus intense au mois de novembre. Face à ce constat, une étude anglaise récente, publiée dans la revue Nature, s’est intéressée aux liens entre variation de pression atmosphérique et augmentation des douleurs articulaires. Des chercheurs de l’Université de Manchester ont imaginé une application sur laquelle les patients volontaires pouvaient noter chaque jour l’intensité de leurs douleurs et leur situation géographique. Ils ont ensuite relevé les données météorologiques liées à la localisation des plus de 2600 participants.

L’analyse des données a permis de conclure à une relation entre le niveau d’intensité des douleurs et le mauvais temps. L’élévation du taux d’humidité serait liée à une augmentation des douleurs à hauteur de 20 %. C’est également en cas de temps venteux ou de chute de la pression atmosphérique. Les douleurs les plus importantes auraient notamment été observées les jours marqués à la fois par le froid, l’humidité et le vent. Ces observations permettraient de créer des traitements innovants ou de les adapter en fonction des variations de temps.

La relation entre douleurs et météo est-elle dans la tête ?

La science a toujours eu des difficultés à justifier la connexion entre météo et douleurs. Avant cette étude anglaise, de nombreux spécialistes se sont penchés sur la question. En 2014, une étude néerlandaise n’avait pas su démontrer de lien entre les conditions climatiques et l’accroissement des douleurs liées à l’arthrose. En 2016, une nouvelle étude, australienne cette fois-ci, avait suivi plus de 300 malades sur 3 mois. Les participants n’étaient pas avertis du sujet d’étude, et les données collectées sur le site web dédié n’ont également pas permis de prouver la relation entre le temps perturbé et les douleurs.

Article en relation :  Forgez-vous un avenir solide dans le domaine de la nature avec un BTSA

Une seconde étude de 2016, réalisée par l’Université de Manchester, a cette fois-ci mis au courant les volontaires du sujet d’étude, et a révélé des résultats contradictoires par rapport aux deux enquêtes précédentes. Le facteur psychologique de la météo pourrait donc également avoir une influence sur le ressenti de la douleur. C’est ce qu’on peut nommer un biais de corrélation illusoire.

Une chose est certaine, la question de l’impact de l’humidité et du vent sur les douleurs chronique continue à diviser les chercheurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.